L'univers C'est moi qui l'ai fait

En 2018, le désir irrépressible de créer une gamme cosmétique de A à Z l’a amené à imaginer C’EST MOI QUI L’AI FAIT. Il avait la  volonté d’être auteur, compositeur et interprète des produits à venir, il lui a fallu tout apprendre des bases de la cosmétique solide, des agents de textures, des émulsifiants, des cires, des durcisseurs, de leur interaction, leur complémentarité ou incompatibilité. Le plus passionnant fut l’apprentissage des pyramides olfactives. L ’envie conjuguée à la passion est l’équation magique qui lui a permis d’élaboration et la mise au point de l’ensemble de ses formules en 2 mois. Dès lors ces dernières furent soumises à la vérification auprès d’un laboratoire dédié pour validation et tests la stabilité avec succès. Il ne lui restait plus qu’à imaginer le marketing de la gamme.

C’est ainsi qu’après 6 mois de travail mêlant acharnement et passion est né en juin 2019 la marque CMQLF. La suite de l’histoire s’écrit avec vous qui appréciez ou apprécierez nos produits.

L’atelier / labo a été imaginé de manière simple et optimisée. Il est situé à l’HAY LES ROSES dans le Val de Marne et plutôt que devenir plus gros chaque jour pour faire face à la croissance de leurs ventes, l’atelier fera des petits conçus sur le même modèle dans plusieurs zones géographiques en France. Leurs produits y sont intégralement réalisés à la main, de l’assemblage au bain-marie, au conditionnement en passant par la taille et les finitions.

L’essaimage des ateliers permettra de réduire l’empreinte carbone puisque chaque atelier servira la clientèle de sa zone géographique.

D’autres produits sont amenés à sortir des ateliers régulièrement. La consommation maligne doit se substituer à la consommation chagrine. Pour continuer à apprécier les produits que nos grand-mères appréciaient déjà. L’humain est doué d’un bon sens commun que les pollueurs d’esprit et d’espace s’escriment à l’en détourner, ils nous inclinent vers l’ignorance qui a des torts que rien ne compense.

Une maman saura toujours improviser les gestes essentiels pour son enfant et nous éprouvons toujours un grand plaisir à partager, échanger et interagir avec autrui.

Alors pourquoi s’inventer des besoins alors que les choses simples nous comblent et poétisent notre quotidien. Il y a des instants de vie qui contiennent le monde..